Comment utiliser la télémédecine là où on ne l’aurait pas attendu ?

Défi proposé par

Prix défi : 5 000 $

Prix défi : 5 000 $


Ce défi s’inscrit dans le cadre des objectifs de développement durable des Nations Unies:


Ce défi s’inscrit dans le cadre des objectifs de développement durable des Nations Unies :

Contexte

La pandémie actuelle a fait exploser l’adoption et l’utilisation de la télémédecine et des soins virtuels. Après avoir dû s’adapter en raison des mesures de distance sanitaire, de nombreux prestataires constatent à présent qu’ils peuvent travailler tout aussi bien en mode virtuel. D’ailleurs, de plus en plus de patients ne croient plus qu’il faille absolument être présent physiquement pour bénéficier d’excellents soins.

Les outils de soins virtuels à la disposition des patients et des professionnels de la santé ne manquent pas : clavardage, agent conversationnel, photos, échange de documents, vidéo en direct ou enregistrée, téléphonie, applications mobiles, applications de réalité augmentée, dispositifs médicaux portables, appareils médicaux et expériences regroupant plusieurs outils.

Si le virage virtuel ratisse large, son adoption, elle, varie selon les spécialités. Une situation qui s’explique par les facteurs suivants :

  • Pour certaines spécialités, le virage virtuel a toujours été considéré difficile à concrétiser parce qu’elles nécessitent un examen physique du patient.
  • D’autres s’en remettent à des méthodes éprouvées pour la prestation des soins. Or, ces méthodes, élaborées bien avant la virtualisation des soins, ne cadrent tout simplement pas avec les outils de télésoins.
  • Les études manquent sur la sécurité ou l’efficacité des soins virtuels dans certains traitements, d’où l’hésitation de certains professionnels de la santé.

Dans le cadre du Coopérathon 2020, Dialogue, leader canadien de la télémédecine, recherche :

Des solutions innovatrices qui pourraient faire adopter le virage virtuel à une ou plusieurs spécialités. Pour y arriver, l’équipe doit d’abord découvrir des obstacles concrets à la virtualisation des soins dans certaines spécialités. Elle devra ensuite trouver des moyens originaux de les surmonter.

Les solutions peuvent prendre diverses formes. Par exemple :

  • Trouver une manière inédite de fournir des soins spécialisés, qui soit adaptée au virtuel. Exemple : est-il possible de virtualiser les rencontres pré- et postopératoires pour une chirurgie ?
  • Revoir le parcours de soins pour une maladie précise en virtualisant les rencontres. Exemple : est-il possible d’encadrer la réadaptation physique par un suivi virtuel?
  • Imaginer un système spécialisé dans le diagnostic ou le traitement d’une maladie en particulier. Exemple : en orthopédie, est-il possible de poser un diagnostic sans évaluation physique?
  • Réaliser une étude médicale montrant la sécurité et l’efficacité des soins spécialisés par voie virtuelle. Exemple : Pourrait-on recueillir des données représentatives auprès d’endocrinologues qui utilisent les soins virtuels pour montrer quels outils du parcours de soins peuvent être virtualisés ?

Critères de sélection particuliers outre ceux du Coopérathon :

Dialogue va tenir compte des critères suivants dans l’évaluation des participants.

  • Sécurité. La solution proposée est-elle aussi, voire plus sécuritaire que les soins habituels?
  • Efficacité. La solution est-elle efficace sur le plan médical?
  • Expérience du patient L’expérience du patient est-elle optimale? Est-elle facile à adopter et à utiliser?
  • Expérience du prestataire. Est-elle optimale? Est-elle facile à adopter et à utiliser?
  • Innovation. La solution est-elle innovatrice?
  • Potentiel commercial de la solution. Quel est-il?

Statistiques et données

Déverrouillez ces informations sur la plateforme des participants (Global) en vous inscrivant au Cooperathon 2020

Répondez à ce défi et démarrez l’aventure !

Faites découvrir ce défi à votre réseau :

Faites découvrir ce défi à votre réseau :

Utilisez l’hashtag : #cooperathon20

Utilisez l’hashtag : #cooperathon20

Connecter la passion, le talent, les institutions, les communautés et l’académique pour développer ensemble un futur socialement responsable.

« Coopérathon » est une marque de commerce propriété de la Fédération des caisses Desjardins du Québec.

Cooperathon @ FacebookCooperathon @ InstagramCooperathon @ TwitterCooperathon @ YouTubeCooperathon @ Linkedin

Abonnez-vous à l’infolettre Coopérathon

Abonnez-vous à l’infolettre Coopérathon

Connecter la passion, le talent, les institutions, les communautés et l’académique pour développer ensemble un futur socialement responsable.

« Coopérathon » est une marque de commerce propriété de la Fédération des caisses Desjardins du Québec.

Cooperathon @ FacebookCooperathon @ InstagramCooperathon @ TwitterCooperathon @ YouTubeCooperathon @ Linkedin